"Une girafe s’était réveillée tranquillement pendant que la guéparde pleurait. La girafe, regardant vers le bas avec ses gros yeux marrons, lui demanda « pourquoi pleures-tu ? ». La guéparde fut très surprise quand elle entendit la girafe parler. Tout en pleurant, elle leva les yeux  vers la girafe et commença à lui raconter sa triste histoire avec les lions qui lui avaient dit qu’elle n’était pas un félin et avec les chiens sauvages qui lui avaient dit qu’elle n’était pas un chien. En reniflant, la guéparde dit , « je me suis assise ici en pleurant et j’ai pleuré si longtemps et si fort. Regarde mon beau visage, les larmes l’ont marqué ». La girafe, en entendant l’histoire de la guéparde se mis aussi à pleurer. Et les larmes de la girafe tombèrent si fort qu’elles marquèrent le pelage de la guéparde. Un oiseau, qui était en train de voler près de l’acacia, vit la jolie guéparde et gazouilla « J’ai voyagé au travers de tout le pays. Et toi, le guépard, tu es le plus splendide et unique de tous les félins que j’ai jamais vus."..."Le guépard a gardé ses tâches à tout jamais depuis ce jour de solitude..."

Ensemble de pages inspirées d'une très belle composition de Creativ'Ann (DT 2017 Forum de Scrap Européen), page reportage double chamois et page reportage double mist découpée en forme de nuage selon le gabarit duo "Shamallow", emboitée dans la première, par le biais d'une fente pratiquée au milieu vertical de celle-ci... Thème Géométrique pour les dies, le gabarit décor, raphia, pastilles de résine, alphabet au feutre d'écriture et gelly blanc, encres...

Voici la page de couverture qui repose sur les suivantes : 

 

Untitled_20170206_130453_001

 

Ensuite, les premiers volets droit et gauche,

Untitled_20170206_130453_003girafes

 

Puis, les deuxièmes volets droit et gauche, 

Untitled_20170206_130453_005

Untitled_20170206_130453_004

Et enfin les troisièmes volets droit et gauche.

Untitled_20170206_130453_007

Untitled_20170206_130453_006

Voilà, sur cette touche africaine, je vous souhaite une très douce nuit et à bientôt, Anne